Essai 10 jours gratuit

Eugénie Grandet, d’Honoré de Balzac (extrait) : le narrateur omniscient

Dans Eugénie Grandet (1834), comme dans beaucoup de ses romans, Honoré de Balzac commence par dresser un panorama détaillé du lieu (ici, la ville de Saumur), où se déroule le roman. Progressivement, il restreint son champ de vision et finit par conduire le lecteur à la maison (ici, celle de monsieur Grandet, qui sera le théâtre de l'action.

La vie est presque toujours en plein air : chaque ménage s'assied à sa porte, y déjeune, y dîne, s'y dispute. Il ne passe personne dans la rue qui ne soit étudié. Aussi, jadis, quand un étranger arrivait dans une ville de province, était-il gaussé de porte en porte. De là les bons contes, de là le surnom de copieux donné aux habitants d'Angers qui excellaient à ces railleries urbaines. Les anciens hôtels de la vieille ville sont situés en haut de cette rue jadis habitée par les gentilshommes du pays. La maison pleine de mélancolie où se sont accomplis les [...]

Source : Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1833 (extrait)

Pour citer l'article : « Eugénie Grandet, d’Honoré de Balzac (extrait) : le narrateur omniscient », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/eugenie-grandet-d-honore-de-balzac-extrait-le-narrateur-omniscient/

Ce document est lié à l'article narrateur