1159

Essai 10 jours gratuit

Communication chimique chez les abeilles

Les abeilles, insectes sociaux par excellence, utilisent plus d’une trentaine de substances chimiques, appelées phéromones, pour communiquer entre elles.

Les abeilles ouvrières relâchent une phéromone particulière (phéromone de marquage attractif, ou phéromone de Nasanov) sur les sites où elles trouvent de la nourriture ou de l'eau afin d'attirer leurs congénères. Elles produisent aussi une phéromone (phéromone de marquage répulsif), qui dure moins longtemps, pour marquer les fleurs qu'elles viennent de vider de leur nectar, afin que les autres ne perdent pas leur temps à les « visiter ». L'odeur dure environ 1 heure, temps nécessaire à la fleur pour renouveler son nectar. Les abeilles peuvent détecter d'où vient une odeur grâce à 2 récepteurs olfactifs, un au bout de chaque antenne, appelés chémorécepteurs (tout comme nous pouvons localiser la provenance d'un son grâce à nos 2 oreilles).

Une phéromone produite par les glandes mandibulaires de la reine des abeilles (phéromone royale mandibulaire) a un effet de contrôle sur le développement des larves, les empêchant de se développer pour donner des reines, les larves devenant alors des ouvrières stériles. De même, le développement des jeunes ouvrières est régulé par une autre phéromone (phéromone de couvain), émise par les ouvrières plus âgées. Une jeune abeille commence par travailler à l'intérieur de la ruche ; elle n'ira butiner dehors que vers la fin de sa vie. Cette séquence dans la succession des comportements dépend d'une hormone, appelée hormone juvénile, qui augmente avec l'âge de l'ouvrière. La phéromone émise par de vieilles ouvrières inhibe l'hormone juvénile et retarde donc la maturation des comportements des jeunes abeilles. Si on supprime expérimentalement des ouvrières butineuses (et, donc, les phéromones qu'elles émettent), les jeunes ouvrières deviendront butineuses plus tôt. Les abeilles émettent également des phéromones d'alarme, en cas d'attaque par un prédateur, par exemple.



Pour citer l'article : « Communication chimique chez les abeilles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/communication-chimique-chez-les-abeilles/

Ce document est lié à l'article communication animale