Essai 10 jours gratuit

Charles Baudelaire et l’invention du poème en prose

De 1857 à 1862, Baudelaire publie dans la presse des textes qui seront rassemblés après sa mort sous le titre Le Spleen de Paris. De manière significative, pour rendre compte de l'atmosphère des grandes villes, il choisit la forme du poème en prose.

« Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience ? » Cette phrase, extraite de la Préface du Spleen de Paris, éclaire le lecteur sur le principe qui régit la composition du second recueil de Charles Baudelaire. C'est sous l'influence de Gaspard de la nuit (1842), poème en prose d'Aloysius Bertrand, qu'il entreprend ce [...]

Pour citer l'article : « Charles Baudelaire et l’invention du poème en prose », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/charles-baudelaire-et-l-invention-du-poeme-en-prose/

Ce document est lié à l'article poésie