Essai 10 jours gratuit

Au Bonheur des dames, d’Émile Zola (extrait)

Le grand magasin Au bonheur des dames est le véritable héros du roman de Zola. Hymne au modernisme et à la puissance d'attraction de la marchandise, le livre n'en a pas moins sa part d'ombre : le grand magasin est comparé à une machine trépidante ou à un ogre dévorateur.

Alors, Denise eut la sensation d’une machine, fonctionnant à haute pression, et dont le branle aurait gagné jusqu’aux étalages. Ce n’étaient plus les vitrines froides de la matinée ; maintenant, elles paraissaient comme chauffées et vibrantes de la trépidation intérieure. Du monde les regardait, des femmes arrêtées s’écrasaient devant les glaces, toute une foule brutale de convoitise. Et les étoffes vivaient, dans cette passion du trottoir : les dentelles avaient un frisson, retombaient et cachaient les profondeurs du magasin, d’un air troublant de mystère ; les [...]

Source : Émile Zola, Au bonheur des dames, chap. 1er, 1883 (extrait)

Pour citer l'article : « Au Bonheur des dames, d’Émile Zola (extrait) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/au-bonheur-des-dames-d-emile-zola-extrait/

Ce document est lié à l'article Zola, Émile