Essai 10 jours gratuit

Arria Marcella, de Théophile Gautier (extrait) : le rêve éveillé

Le fantastique naît souvent du regard que le présent porte sur le passé. Rendu à la vie par le regard qu'on a porté sur lui, celui-ci se révèle dans toute son étrangeté. C'est ce qui arrive au héros de Arria Marcella. Souvenir de Pompéi. De touriste, il deviendra protagoniste d'un véritable rêve éveillé.

Ils s'étaient répandus à travers les salles et regardaient les mosaïques, les bronzes, les fresques détachés des murs de la ville morte, selon que leur caprice les éparpillait, et quand l'un d'eux avait fait une rencontre curieuse, il appelait ses compagnons avec des cris de joie, au grand scandale des Anglais taciturnes et des bourgeois posés occupés à feuilleter leur livret.

Mais le plus jeune des trois, arrêté devant une vitrine, paraissait ne pas entendre les exclamations de ses camarades, absorbé qu'il était dans une contemplation profonde. Ce qu'il examinait avec tant [...]

Source : Théophole Gautier, Arria Marcella. Souvenir de Pompéi, 1852 (extrait)

Pour citer l'article : « Arria Marcella, de Théophile Gautier (extrait) : le rêve éveillé  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/arria-marcella-de-theophile-gautier-extrait-le-reve-eveille/

Ce document est lié à l'article fantastique