Essai 10 jours gratuit

Alarcos, une sévère défaite chrétienne

Dans les guerres entre les royaumes chrétiens d'Espagne et le califat des Almohades, la bataille d'Alarcos, en 1195, marque l'apogée de la puissance du califat sur al-Andalus, l'Espagne musulmane.

En 1190, le calife almohade Abou Youssouf Yaqoub avait imposé un armistice aux rois chrétiens de Castille et de León, après avoir repoussé leurs attaques sur les possessions musulmanes en Espagne. À l'expiration de la trêve, vers 1194, le roi de Castille Alphonse VIII envahit la province de Séville, ce qui détermine le calife à quitter sa capitale nord-africaine, Marrakech, en vue d'une expédition contre les chrétiens. La bataille se déroule à proximité de la forteresse d'Alarcos, au sud de Tolède. Les Castillans parviennent à surprendre l'avant-garde [...]

Pour citer l'article : « Alarcos, une sévère défaite chrétienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/alarcos-une-severe-defaite-chretienne/

Ce document est lié à l'article Reconquista