Pour aller plus loin :

« particules, physique »

Essai 10 jours gratuit

antimatière

L'antimatière est une sorte de matière qui peut être fabriquée (en quantités infinitésimales) par des processus rares et violents, et qui s'annihile rapidement lorsqu'elle entre en contact avec la matière ordinaire. Les seuls exemples d'antimatière observés expérimentalement sont des particules élémentaires, comme l'antiproton, l'antineutron ou le positon (ou antiélectron), ou des assemblages  Lire l’article

atome

Les atomes, de minuscules particules, sont les constituants de base de la matière. Ils peuvent être combinés entre eux pour former des molécules, mais ils ne peuvent pas être scindés par des moyens ordinaires. Le mot atome vient du mot grec atomos, « indivisible ». Les Grecs de l'Antiquité furent les premiers à penser que l'atome était l'unité de base de la matière  Lire l’article

découverte de l'antimatière

La découverte de l'antimatière résulte des travaux du théoricien britannique Paul Dirac et des observations du physicien américain Carl David Anderson. En 1931, Paul Dirac prédit qu'à toute particule de matière (par exemple l'électron) est associée une antiparticule d'antimatière de charge opposée. Le 2 août 1932, grâce à une grande chambre à brouillard (un appareil de détection des particules),  Lire l’article

électron

L'électron est une particule élémentaire qui a une charge électrique négative. Il tient un rôle essentiel dans la constitution de la matière et dans tous les phénomènes électriques ou magnétiques. La matière est constituée d'atomes, qui sont eux-mêmes des assemblages d'un noyau relativement lourd et d'électrons qui gravitent autour de lui. Les électrons ont une masse extrêmement faible, de  Lire l’article

neutrino

Le neutrino est une particule élémentaire sans charge électrique, qui participe aux réactions nucléaires. La désintégration bêta d'un neutron en un proton s'accompagne de l'émission d'un électron et d'un antineutrino. La masse des neutrinos est minuscule, mais ne semble pas nulle. Comme l'électron, le neutrino tourne constamment sur lui-même, comme une petite toupie qui ne s'arrête jamais  Lire l’article

neutron

Le neutron est une minuscule particule constitutive du noyau atomique, qui ne porte pas de charge électrique. Comme le proton, le neutron est un constituant essentiel de la matière. Son existence a été reconnue en 1932 par le physicien britannique James Chadwick. L'interaction nucléaire forte lie ensemble protons et neutrons dans les noyaux atomiques  Lire l’article

photon

Le photon est la particule de lumière. Plus généralement, c'est la particule associée à toute onde électromagnétique. Celle-ci peut être une onde radio, une micro-onde, une onde de lumière visible, infrarouge ou ultraviolette, de rayons X ou de rayons gamma (rayons radioactifs). Un rayon lumineux contient un nombre tellement grand de photons qu'il n'est pas utile de considérer chacun d'eux pour décrire les phénomènes optiques familiers  Lire l’article

proton

Le proton est une minuscule particule constitutive du noyau atomique, qui porte une charge électrique positive. Sa taille est de l'ordre du  femtomètre (10-15 m) et sa masse est d'environ 1,7 × 10-27 kilogramme. Le proton est l'unique constituant du noyau de l'atome d'hydrogène. Il est aussi présent dans tous les autres noyaux atomiques, où il est lié par la force nucléaire à d'autres protons et à des neutrons  Lire l’article

rayonnement

Un rayonnement est un transfert d'énergie d'un point à un autre. La lumière, le son, la chaleur ou les rayons X en sont des exemples. Il existe plusieurs grandes catégories de rayonnement : électromagnétique, mécanique, nucléaire et cosmique. Rayonnement électromagnétique Le rayonnement électromagnétique provient des atomes, éléments constitutifs de toute matière  Lire l’article


Pour citer l’article : «  ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/particules-physique/

3205